Cette année est précoce, l’an passé la vigne en était au même stade (stade de maturité F : « grappes visibles » ) le 3 mai. Avec les fraîches températures matinales le risque de gel est important, c’est un moment de stress pour nous car le gel des nouvelles pouces impliquerait non seulement une grosse perte de récolte mais aussi une surcharge travail pour sélectionner et amener à maturité les pouces rescapées. D’ailleurs ce matin l’herbe était blanche dans certaines parcelles (et c’était pas un effet d’optique dû à la soirée d’hier ;-).